Lorsqu’elle a décidé de passer au numérique, l’enseigne Optic 2000 précurseur, a choisi de mettre l’innovation au service de sa clientèle. Tout au long de son parcours, des écrans numériques tactiles ou des tablettes sont mis à disposition. Grâce à des applications équipées de logiciels de reconnaissance du visage, Optic 2000 propose un essayage virtuel de formes et de couleurs de montures. Le client peut se voir de la même façon que s’il portait les lunettes et ainsi trouver le style qui lui convient le mieux.  Par ailleurs, une autre application lui permet de visualiser en réalité augmentée une partie de l’offre de montures que lui propose son opticien. Un essayage virtuel en réalité augmentée enrichit le parcours du client et celui-ci peut adopter seul si l’opticien n’est pas immédiatement disponible lors d’un moment d’affluence. Autant de nouveautés technologiques contribuant à personnaliser la relation client afin de l’orienter vers le produit lui correspondant le mieux. Le parcours client en boutique est l’élément clé. C’est pourquoi le groupe développe depuis 2015 un nouveau concept de magasin connecté. Enfin, un autre logiciel permet d’effectuer des prises de mesures électroniques pour centrer les verres de façon extrêmement précise. Dans le cas d’Optic 2000, la digitalisation apporte des objectifs multiples : l’esthétique, la qualité de la prestation et l’interactivité avec le client tout au long de son parcours d’achat.

 

Interview adressée à Elodie Cousin, Attachée de Presse pour OPTIC 2000 au sujet de l’innovation et des nouveaux concepts en points de vente sur la réalité augmentée.

Deux applications propres aux magasins du réseau Optic 2ooo : « Miroir Virtuel 2.0 » et « Assistant Stylisme ».

Où sont implantés ces Magasins connectés et sont-ils nombreux ?

Depuis 2015, tous les magasins Optic 2ooo, soit 1 165 magasins, sont équipés des applications « Miroir Virtuel 2.0 » et « Assistant Stylisme » accessibles sur un iPad mis à la disposition des clients.

L’application « Assistant Stylisme » permet de connaître les formes et les couleurs de montures correspondant à la forme et à la carnation du visage.

L’application « Miroir Virtuel 2.0 » permet d’essayer virtuellement des lunettes. Si le client est non accompagné et/ou a une vision qui l’empêche de se voir dans le miroir sans ces lunettes correctrices, cette application lui permet de prendre des photos avec les montures sélectionnées et de les envoyer par mail à ses proches pour recueillir leur avis.

Régulièrement mises à jour, ces applications digitales accompagnent les clients dans leur choix de lunettes.

 Avez-vous reçu un retour positif d’expériences des opticiens, de votre clientèle ?

D’un point de vue expérientiel, ces outils digitaux apportent un plus pour les clients dans le choix de leur monture étant donné qu’ils peuvent en essayer de façon virtuelle et ainsi connaître les formes et les montures qui leur conviennent. Pour les opticiens, ce sont des outils de vente sur lesquels ils peuvent s’appuyer pour conseiller et accompagner le client dans son choix. 

Qu’en est-il ? Quelle cible est visée ?

Ce service s’adresse à l’ensemble des clients en magasin. Si ces outils sont une vraie aide pour certaines d’entre eux, pour d’autres, c’est un outil qui permet de patienter et d’affiner leur choix en attendant que l’opticien soit disponible.

L’essayage virtuel se fait essentiellement en magasin ou au domicile de votre clientèle ?

Il se fait des 2 façons : via le site Internet et dans le magasin. 

Après cet essayage, ont-ils encore besoin de conseils professionnels sur le choix de leur future monture ?

Bien sûr, le rôle de l’opticien est essentiel dans la chaîne de santé visuelle, il intervient comme professionnel de santé à part entière. Au-delà de son expertise en terme de visagisme et de style, qui est extrêmement important car la monture doit être adaptée à la correction du client et à la forme de son visage, et évidemment être confortable au quotidien, l’opticien a un rôle de conseiller incontournable notamment pour la partie « verre ». En effet, il conseille sur les verres et les traitements (type anti-reflets, anti-rayures, traitement lumière bleue…) qui conviennent au client en fonction de leur besoin au quotidien.

Par ailleurs, ces applications (« Miroir Virtuel 2.0 » et « Assistant Stylisme ») sont à la fois des outils d’aide à la vente et surtout des outils digitaux expérientiels.

 La prise de mesure électronique vous gagne-t-elle du temps ?

La prise de mesure électronique répond surtout à un enjeu de précision de mesure plus que de gain de temps.

Les clients sont-ils à l’aise avec ce progrès ?

L’innovation est de plus en plus au cœur des expériences en magasins des clients, que ce soit avant de se rendre en magasin que pendant l’acte d’achat. Lorsqu’elle est pertinente et qu’elle rend véritablement service, l’appropriation se fait naturellement. L’opticien est également présent pour accompagner les clients dans l’utilisation de ce service connecté.

Par Alexia N.C

Inspirée en partie par www.e-marketing.fr

Étudiante en Licence professionnelle Communication Digitale et Marketing à l’IUT Nancy Charlemagne, Passionnée par la Communication numérique et le Digital.