E-Commerce VS M-Commerce

Qui remportera la bataille ?

La nouvelle tendance technologique à adopter pour les entreprises et les consommateurs

Les codes d’achats changent sans cesse avec l’évolution, les entreprises sont alors en perpétuelles recherches d’évolutions et d’innovations pour leurs commerces.

Les consommateurs disposent de plusieurs canaux pour acheter leurs produits, que ce soit par le biais d’ordinateurs, de smartphones, tablettes ou encore les points de vente « physiques ». Avec ces différents supports, le comportement d’achat des clients a évolué et ceux-ci deviennent de plus en plus exigeants. Le processus d’achat a donc également changé, dorénavant les consommateurs ont l’habitude de repérer un produit en magasin, le comparent avec d’autres sites internet et l’achètent au meilleur prix.

Ainsi, nous sommes passés d’un e-commerce : achat en ligne à l’aide nos ordinateurs, à un m-commerce : achat en ligne grâce à nos smartphones.

 C’est pourquoi nous allons voir les enjeux de la stratégie m-commerce.

Le m-commerce, qu’est-ce que c’est ?

Appelé aussi le « commerce mobile », il désigne l’ensemble des ventes et de services fait à partir des smartphones mais aussi des tablettes tactiles ou bien de PDA[1]

C’est un processus de vente en ligne pour optimiser la qualité d’achat du client.

Il devient incontournable auprès des entreprises pour mieux vendre leurs produits : rapide et efficace pour le consommateur qui n’a qu’à faire un « clic » pour acheter ce qu’il souhaite.

Pour se faire, les entreprises se mettent au digital afin que les consommateurs achètent aussi bien en magasin que nulle part ailleurs : depuis leurs canapés, en vacances … Cela simplifie le processus d’achat qui lui aussi a changé. Aujourd’hui, les consommateurs ont l’habitude de repérer un produit en magasin, le comparent avec d’autres sites internet grâce à leurs mobiles et l’achètent au meilleur prix, et parfois même lorsqu’ils sont toujours dans l’enceinte de la surface de vente.

Un achat sur cinq se fait sur mobile, cela revient à dire que 45% des individus utilisent leur mobile pendant leur temps libre pour réaliser des achats. D’après la FEVAD[2], le marché du m-commerce représenterait à 17 milliards d’euros en France, au premier semestre 2018.

Quelle est la différence entre le e-commerce et le m-commerce ?

Ces deux types de commerce sont liés, ce qui peut parfois créer des confusions auprès des consommateurs.

Le e-commerce est un marché en constante évolution, c’est dans les années 90 avec l’évolution d’internet que le commerce en ligne débute. Tout a commencé grâce à l’instauration du paiement sécurisé en ligne : s’en est suivi une réelle évolution pour le commerce en ligne.

Quant au m-commerce, c’est une composante du e-commerce qui lui désigne l’ensemble des transactions effectuées sur internet (télé – Ordinateur …).

Il a été créé afin que les consommateurs bénéficient de ce commerce en ligne, mais depuis leurs smartphones : Selon GfK,[3] 60 % des téléphones mobiles en France étaient connectés à Internet en 2010. Il est entré dans les mœurs à partir de 2012, avec l’évolution des smartphones et des paiements en lignes sécurisés tels que par exemple Paypal.

Mais alors, quel est l’intérêt d’opter pour le m-commerce lors de nos achats ?

Le m-commerce est, par exemple, un moyen de substitution des achats de billets de spectacles, jusqu’alors encombrants, ou bien d’une carte de fidélité que l’on va oublier de prendre une fois sur deux.

Là, le principe est simple, le consommateur achète un billet de train depuis son téléphone, pas besoin d’impression il peut directement se rendre à la gare et voyager : rapide et efficace non ?

Voici en image l’utilité du m-commerce ainsi que les fonctions les plus « populaires »

Et bien oui, payer avec son mobile par exemple est un concept qui est en plein essor : payer avec son smartphone sera une action « banale » d’ici quelques années…

Les clients bénéficient grâce au m-commerce des sites rapides et qui répondent à leurs attentes : banques mobiles, comparateurs de prix, billetteries mobiles, cartes de fidélité, applications … Les codes du commerce ne cesseront d’évoluer !

[1] Personal Digital Assistant : c’est un ordinateur de poche contenant plusieurs utilités

[2] Fédération du e-commerce et de la vente à distance

[3] Gesellschaft für Konsumforschung : le plus grand institut d’études de marché et d’audit marketing d’Allemagne

Valentine Buchler

Valentine Buchler

Étudiante en Licence professionnelle Marketing Opérationnel.

Passionnée de e-commerce et de marketing digital, j’utilise mon optimisme pour me surpasser et donner le meilleur de moi-même dans ce que j’entreprends.